Lost in translation : les lieux du film

Lost in translation, c’est la découverte du Japon avec des yeux d’occidentaux. Comme Charlotte, lors d’un premier voyage, nous sommes nombreux à choisir de visiter Tokyo puis de passer quelques jours à Kyoto.

Arrivé(e) à Tokyo, que vais-je bien pouvoir faire d’intéressant ? Voici les lieux marquants du film.

1-Le Jougan-ji, “lost in Tokyo”

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "Jugan-ji shinjuku"

Jougan-ji est un temple situé à Nishi-Shinjuku, non loin du Park Hyatt que Charlotte visite dans sous la pluie.

Ce temple n’est pas le plus grand ni le plus célèbre de Tokyo mais il respire la tranquillité, propre à la méditation. Il faut savoir qu’il existe plus de 2 000 temples à Tokyo. Qu’il est agréable d’en découvrir un au détour d’une rue ou se cachant derrière un building !

Comment on y va ?

Le temple est situé au 2-26 Honsho le long de l’autoroute 317 dans le quartier Nakano-ku, non loin de Shinjuku.
La station de métro la plus proche est celle de Nakano-Sakue qui est desservie par les lignes Marunouchi et Oedo.

2-Le Karaoke-kan à Shibuya

Lost in translation

Résultat de recherche d'images pour "karaoke kan"

Ce karaoké se situe dans un building de Shibuya, ou les baies vitrées permettent de bénéficier de la vue sur la rue . A l’accueil, n’hésitez pas à demander les salles 601 ou 602, celles utilisées lors de la fameuse scène du film.

Au Japon, le karaoké est un lieu très populaire pour se détendre après une dure journée de travail ou en soirée pour s’amuser avec des amis. Il constitue aussi un endroit prisé par les jeunes couples. Boissons chaudes et sodas, alcools divers et snacks, tout est fait pour vous sentir à l’aise. Le catalogue de musique est très éclectique (j-pop bien sûr, rock, pop, dance…).

Comment on y va ?

A la station de métro Shibuya, prendre la sortie “Hachiko” et remonter  inokashira dori jusqu’au 30-8 Udagawacho. Vous êtes prêt à donner de la voix ?

3-Le restaurant Shabuzen

Lost in translation

Résultat de recherche d'images pour "shabuzen shibuya"

C’est un restaurant « shabu-shabu » (onomatopée correspondant au bruit de la viande plongée dans le bouillon chaud).

Le principe de ce type de restaurant est le suivant : à partir d’une liste d’ingrédients préalablement sélectionnées (viandes, légumes) cuisiner soi-même en plongeant les ingrédients dans un bouillon préalablement porté à ébullition. Ce type de cuisine permet ainsi de partager un moment de convivialité en dehors de leurs logements exigus et peu adapté à ce type de cuisine.

Comment on y va ?

Ce restaurant est situé sous l’hôtel Creston dans le quartier de Shibuya.

4-Le club Womb

Résultat de recherche d'images pour "club womb"

Lost in translation

Pour s’amuser et profiter de la nuit Tokyoïte, le Club Womb possède de nombreux atouts. Situé au cœur de Shibuya, il propose une musique principalement électro, réparti sur plusieurs étages. Au-delà de la scène du film Lost in translation, ce club constitue une valeur sure pour faire la fête à Tokyo jusqu’au petit matin.

 Comment on y va ?

Station de métro Shibuya, sortie “Hachiko”. Quelques minutes de marche pour rejoindre le club qui se situe dans un petite ruelle au 2-16 Maruyama-cho.

5-Le sanctuaire Heian Jingû à Kyoto

https://i0.wp.com/photos1.blogger.com/blogger2/1774/1737/1600/cap0049.0.jpg?resize=880%2C660&ssl=1

Lost in translation

C’est le temple que visite Charlotte lors de son séjour à Kyoto. Le Heian-jingū est un sanctuaire shinto situé dans le quartier Sakyō-ku. Le sanctuaire est situé dans la partie nord-est de la ville.

Ce sanctuaire fut construit en 1895 pour rendre hommage aux empereurs du pays du soleil levant. C’est une réplique réduite d’une partie du Palais impérial de l’ère Heian. Traverser le grand torii pour admirer les bâtiments principaux, qui représentent une version à l’échelle réduite du palais impérial original de l’époque Heian. Le sanctuaire est également utilisé pour les mariages traditionnels japonais.

Comment on y va ?

Il est accessible en une demi-heure en bus depuis le pôle de transport principal de la ville, la gare de Kyoto. Prendre le bus n°5  et descendre à l’arrêt « Kyoto Kaikan Bijitusu-kan Mae ».

6-Le Nanzen-ji à Kyoto

Le Nanzen-ji est un temple du Bouddhisme zen construit en 1291 par l’empereur japonais Kameyama. C’est l’un des principaux temples zen à Kyoto. Il est situé au pied des collines Higashiyama, à l’Est de Kyoto. Dans le film, Charlotte commence sa visite par la colossale porte Sanmon, en bois noir, dans un cadre exceptionnel.

https://i2.wp.com/photos1.blogger.com/blogger2/1774/1737/1600/cap0044.0.jpg?resize=909%2C682&ssl=1

Image associée

Situé entre les temples Ginkakuji et Nanzenji, se trouve ce chemin de pierres nommé le chemin de la philosophie. Elles offrent un expérience spirituelle et intemporelle. Charlotte a-t-elle trouvé les réponses à ses questions ?

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "Nanzen Ji wedding"

Comment y accéder ?

Prendre la ligne de metro Tozai et descendre à la station Kaege. Marcher ensuite 10 minutes environ pour arriver à l’entrée du temple.

En bus, descendre aux stations Higashiten-no-cho ou Nanzen-ji/Eikan-do, puis marcher 10 minutes jusqu’à l’arrivée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.