Senses – Les lieux du film à Kobe et Arima Onsen

Le film “Senses”, une ode au Japon

Senses est un film de Ryusuke Hamaguchi sorti au cinéma sous forme d’épisodes en mai 2018 . Il sortira en coffret DVD le 14 novembre 2018.

Ce que j’ai le plus apprécié dans “Senses”, c’est son caractère immersif.

Il nous montre ce qui m’intéresse le plus au Japon, à savoir les petits détails du quotidien. Loin des mythes et des clichés sur ce pays et sa population, le réalisateur se focalise sur “les choses de la vie” avec beaucoup de simplicité et d’authenticité. Ce sont ces tranches de vie et de savoir vivre, difficiles à capter, mais toujours enrichissantes car pleines de surprises et d’émotion.

Ce film nous permet de retrouver tout cela !

Tous les lieux de la vie quotidienne apparaissent à l’image. Ils le sont d’une manière si subtile qu’ils ne donnent pas l’impression mis en avant ou reproduits. C’est le cas pour la ville de Kobe et Arima Osen qui sont parfaitement mis en valeur dans ce film.

Le choix de la ville de Kobe

Résultat de recherche d'images pour "kobe plaque egout"

Le réalisateur a tourné la plus grande partie de son film  dans la ville de Kobe, capitale de la préfecture de Hyogo dans la région du Kansai. Une ville qui symbolise géographiquement très bien le Japon, coincée entre la mer et la montagne (le mont Rokko), avec de fabuleuses sources d’eaux chaudes à proximité.

En France, cette ville est connue principalement pour deux raisons. Le tremblement de terre, survenu en 1995, et de sa délicieuse mais onéreuse viande de bœuf, autrefois réservée à l’empereur et aux seigneurs féodaux.

Dans le film, le réalisateur s’éloigne de ces faits (connus de la majorité d’entre nous) pour nous présenter la ville de manière brute et simple, comme on pourrait la découvrir au quotidien. Une ville ouverte sur le monde (l’ambiance de Kobe est différente de celle des autres villes, elle fait plus occidentale que japonaise). Une ville centrée sur l’économie de son port, moins moderne que Tokyo ou Osaka, moins prisée Kyoto et souvent zappée par les touristes (malgré le fait qu’elle soit très bien desservie par les transports avec notamment le Shinkansen).

C’est pour ces raisons que j’ai souhaité rédiger cet article sur Kobe, en me focalisant sur les lieux marquants du film.

1) Le funiculaire Rokkō

Ce funiculaire relie la ville de Kobe au Mont Rokko. Il compte seulement 2 stations (la station de Rokkō Cable Shita et la station de Rokkō Sanjo) pour une longueur d’un peu plus d’un kilomètre.

Mis en service dans les années 30, il est exploité par la Mont Rokko Cable Car et Tourism Company. L’aller simple est de 590 ¥ pour les adultes (1 000 ¥ l’aller-retour) et 300 ¥ pour les enfants (500 ¥ l’aller-retour. Il est ouvert tous les jours de 7h10 à 21h10.

Dans le film, ce funiculaire apparait dans la première scène. La manière de filmer, en contre plongée, donne l’impression d’être dans le wagon, de s’engouffrer dans un des nombreux tunnels (métaphore des zones d’ombre présentes dans chacune de nos vies ?) pour atteindre le sommet.

Image associée

Image

  • Comment aller à Kobe ? :

Depuis Tokyo :

Trajet : Prendre le JR Tokaido Shinkansen directement pour Shin-Kobe est un voyage d’au moins 2h40 (Tarifs à partir de 14 160¥).

Temps : 2h40 de la gare de Tokyo à celle de Shin-Kobe

Depuis Osaka

Trajet : Prendre le JR Tokaido Shinkansen pour 12 minutes, depuis la gare de Shin-Osaka. Un court trajet couvert par le JR Pass (Tarifs à partir de 1500¥).

Temps : 12 minutes de la gare de Shin-Osaka à celle de Shin-Kobe

  • Comment accéder au funiculaire :

25 minutes de bus (n°16 ou 106) depuis l’arrêt Rokkomichi sur la ligne JR Kobe, jusqu’à la gare Rokko Cable.

(Ou) de la gare de Sannomiya, prendre la ligne Hankyu Kobe.

Image

2) Le Mont Rokko

C’est le plus haut mont de Kobe. Il s’élève à 931 mètres.

Il offre aux visiteurs le plus beau panorama sur la ville et la baie de Kobe. Surtout, la nature et la coloration du Mont Rokko changent d’aspect à chaque saison. Dans le film, on peut voir l’épais brouillard qui apporte une ambiance mystérieuse ou qui gâche la vue, c’est selon^^.

C’est le lieu où le groupe d’amies partage leur repas au début du film.

Image associée

Comment y aller ? : : il faut seulement 10 minutes en rempruntant le funiculaire Rokko (voir détail ci-dessus).

3) Nunobiki falls

Si vous voulez sortir de Kobe pour vous balader au cœur de la nature, je vous recommande le site de Nunobiki falls. Ce site exceptionnel regroupe plusieurs chutes d’eau. Un site souvent cité dans la littérature et l’art japonais qui lui confère un caractère sacré. Il existe 4 chutes assez proches : Ontaki, Mentaki, Tsutsumigadaki, and Meotodaki.

Dans le film Senses, c’est une des chutes d’eau que l’on voit en arrière plan sur l’affiche du film. Dans le déroulement du film, on aperçoit cette chute à l’occasion d’une balade entre les quatre amies. Preuve de ses vertus pour apaiser l’esprit et l’aider à se libérer de ses soucis…

Je vous conseille de parcourir le chemin qui relie chacune de ces chutes et ensuite de prendre le téléphérique (ou à pied pour les plus téméraires) pour rejoindre le Nunobiki herb garden. Ce jardin abrite plus de 200 espèces de plantes, des serres ainsi que des magasins d’herbes aromatiques et médicinales.

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "Nunobiki falls"

Comment y accéder ?  : Il faut vous rendre à la gare de shin-kobe. Elle est située sur la ligne Shinkansen Sanyō au nord de la ville.

Cette gare est aussi desservie par le métro de Kobe, ainsi que par la compagnie privée Hokushin Kyūkō Electric Railway. Ensuite, empruntez le chemin derrière la gare. Il faut environ 20 minutes pour accéder aux waterfalls.

3) le port de Kobe

C’est un lieu central du film, celui qui symbolise le départ de Jun, le regard pensif, regrettant peut être d’avoir un peu trop mangé avant la traversée.

Historiquement, le port de Koke a été reconstruit après le séisme en 1995.

Une grande zone piétone a été aménagée pour la rendre accessible au public. Elle est composée d’une longue promenade (le parc Meriken) et d’un grand centre commercial (Harborland).

La tour de Kobe, du haut de ses 108 mètres est un emblème de la ville. La nuit, sa vive lumière rouge offre un magnifique spectacle entre terre et mer.

Résultat de recherche d'images pour "SENSES FILM KOBE"

Résultat de recherche d'images pour "PORT DE KOBE"

Comment y aller ? : En métro, prendre la ligne Kaigan jusqu’à la station Minato-Motomachi ou Harborland.

Alternative : Ligne Hankyu : 15 min de marche depuis la gare de Hanakuma

4) Arima Onsen

Souvenez vous le moment ou le groupe décider de passer un séjour à la montagne. C’est la station thermale d’Arima, à seulement 20 kilomètres au Nord de Kobe.

Résultat de recherche d'images pour "senses film photos"

Image associée

Arima onsen est l’une des trois sources chaudes les plus anciennes du pays (on parle de plus de 1 200 ans). Malgré cela elle reste préservée du tourisme de masse. Il y a peu de touristes occidentaux, principalement des touristes japonais.

Sur place, l’activité principale est de se relaxer dans les bains et de profiter de leurs vertus thérapeutiques.  Vous pourrez vous prélasser dans un des nombreux Ryokan de la ville. Profitez-en aussi pour vous balader dans les petites ruelles, pleines de charme et déguster les spécialités locales.

Il existe 2 sources d’eau principales. La source “Kinsen” (source dorée) et la source “Ginsen” (source argentée), avec pour chacune, des vertus différentes.

Il y a d’autre sources dans les collines dont certaines contiennent de l’eau gazeuse propre à la consommation.

 The healing Kinsen waters of Choraku are a treat for the eyes and the body.

Résultat de recherche d'images pour "arima onsen ginsen"

Comment y aller ? :

En train depuis Kobe (ligne Hankyu) : depuis la station Kobe Sannomiya, avec deux changements à Tanigami et Arimaguchi.

Directement en téléphérique : depuis la station Rokko Sancho.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.