Sortie au cinéma du film d’animation Inu-Oh – Masaaki Yuasa

Vous voulez voir un excellent film d’animation japonais “Inu-Oh” ? C’est le dernier film d’animation du réalisateur japonais Masaaki Yuasa. Il sort au cinéma le 23 novembre 2023

L’histoire du film :

Inu-Oh est né avec une aspérité physique unique l’obligeant à cacher chaque parcelle de son corps sous des vêtements et à recouvrir son visage d’un masque. Un jour, il rencontre un joueur de Biwa aveugle nommé Tomona. S’aidant mutuellement dans leur talent respectif, ils atteignent bientôt le stade de véritables célébrités. Inu-Oh dont les danses fascinent le public, libère peu à peu son corps au point de se transformer sur scène en une beauté hypnotique.

Inu-Oh et Tomona espèrent découvrir la vérité sur leur sort respectif et briser la malédiction de chacun.

Distributeur : Star Invest

Ce film d’animation est l’adaptation de deux nouvelles de Furukawa Hideo, l’un des plus importants écrivains japonais contemporains. Il invente une suite à l’un des plus importants récits médiévaux du Japon, le Heike Monogatari, chronique poétique qui raconte la lutte entre les clans Minamoto et Taira au XIIe siècle pour le contrôle du Japon.

 

Les origines de l'histoire

Au XIVe siècle, coexistent deux cours avec chacune son empereur : Godaigo pour la cour du Sud (à Nara) et, Komyo soutenu par le shogun Ashikaga Takauji, pour la cour du nord (à Kyoto). L’empereur légitime sera celui qui rassemblera les « trois trésors sacrés ». Mais nul ne sait où ils se trouvent.

Ces « trésors sacrés » se composent d’un miroir, d’une épée et d’un ornement en jade, tous trois trouvant leur origine dans la mythologie japonaise, et transmis de génération en génération à tous les empereurs jusqu’à ce jour.Inu-oh est un personnage ayant réellement existé et dont on ne retrouve aujourd’hui que peu de traces.

Précurseur du théâtre Nô, mais qualifié de “sarugaku” (“singeries”), cet art alors à un stade juvénile est assimilable aux spectacles forains de saltimbanques urbains.Si aucune œuvre d’Inu-oh ne nous est parvenue à ce jour, la complexité et la richesse de son existence si mystérieuse en font un sujet captivant de par son oralité, son caractère éphémère, sa mémoire, et les prouesses de ses performances scéniques.

5 bonnes raisons d'aller voir ce film ?

  • Une prouesse d'animation. Un spectacle en forme d'expérience totale à voir au cinéma
  • Le film d'animation le plus fou de l'année. Le génie créatif de Yuasa ! Imprévisible et radical pour son dernier film au studio science Saru
  • Une revisite ambitieuse de l'histoire du Japon. Une plongée envoutante au XIVème siècle.
  • L'exploration du lien entre les arts et le pouvoir
  • Les musiques du film. En forme "d'opéra Rock"

La liste des salles :

LA BANDE ANNONCE

LE REALISATEUR : MASAAKI YUASA

Né le 16 mars 1965 dans la préfecture de Fukuoka. Masaaki YUASA est un réalisateur de films d’animation, fondateur et directeur du studio Science Saru.

M. YUASA a été l’un des principaux collaborateurs de la série télévisée CHIBI MARUKO- CHAN et CRAYON SHIN-CHAN. Son premier film, MIND GAME (2004), a remporté de nombreux prix, dont celui du meilleur film d’animation au Festival international du film Fantasia de Montréal. Il a également reçu de nombreux prix pour des séries TV qu’il a réalisées, comme THE TATAMI GALAXY (2010) et PING PONG : THE ANIMATION (2014).

En 2017, il a réalisé deux longs métrages (un exploit pour un réalisateur d’animation japonaise), NIGHT IS SHORT, WALK ON GIRL et LOU ET L’ÎLE AUX SIRÈNES, ce premier long métrage original, a remporté le Cristal du meilleur long métrage au Festival international du film d’animation d’Annecy (seul Miyazaki et Takahata étaient parvenus à obtenir ce précieux prix).

HIDEO FURUKAWA / ÉCRIVAIN

Auteur du roman original Le Roi Chien (INU-OH, 2017) publié par Kawade Shobo Shinsha, et paru en France aux Éditions Picquier (2021). Hideo FURUKAWA est né à Koriyama (Japon) et a débuté sa carrière en écrivant des pièces de théâtre avant de se consacrer à l’écriture de romans pour lesquels ils reçoit de nombreux prix.

Il se produit également sur scène dans des concerts-récitations (“Rodoku gigu”) où il interprète lui-même la musique qu’il compose. En 2016, il publie une nouvelle traduction en japonais moderne du texte fondateur Le Dit des Heike. Suite à une réception enthousiaste et son engouement personnel pour cet ouvrage, l’idée de contribuer à son tour en écrivant un nouvel épisode de la chronique épique du Heike Monogatari lui vient à l’esprit. Ainsi est né six mois après l’histoire d’INU-OH.

OTOMO YOSHIHIDE / COMPOSITEUR

Né en 1959 à Yokohama. M. YOSHIHIDE a créé indépendamment et simultanément divers genres musicaux tels que l’improvisation, la noisy music et la pop. Il possède de nombreuses collaborations internationales, parmi lesquelles Fred Frith, Michael Allan Patton, Ryuichi Sakamoto et Jim O’Rourke.
Il a également contribué aux partitions de plus de 80 œuvres audiovisuelles en tant que musicien de cinéma, et son travail comprend « Wait and See » (réalisé par Shinji Somai, lauréat FIPRESCI du 49e Festival international du film de Berlin), « Journey to the Shore » (réalisé par Kiyoshi Kurosawa) et “Summer Snow” (réalisé par Ann Hui, lauréate de l’Ours d’argent de la meilleure actrice au 45e Festival international du film de Berlin).

Votre avis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.