Le remake des chevaliers du zodiaque annoncé par Netflix

C’est un des animés cultes de mon enfance, les chevaliers du zodiaque (saint seiya pour le titre original) qui revient sur le devant de la scène.

C’est à Tokyo que le géant américain Netflix annonçait, lors de la présentation de son catalogue animation, un remake exclusif de cette série. Il sera disponible sur la plateforme à l’été 2019.

“Une première saison de 12 épisodes”

Résultat de recherche d'images pour "saint seiya netflix"

Ce remake est le résultat d’un accord entre le studio japonais Toei Animation qui possède les droits de Saint Seiya et la plateforme VOD américaine Netflix, qui devient progressivement une référence pour les fans d’anime.

La 1er saison de la série sera composée uniquement de 12 épisodes. Elle devraient respecter le scénario d’origine (en principe donc tournoi intergalactique, chevaliers noirs et début des chevaliers d’argent). Netflix testera donc certainement son public avant de produire de nouveau épisodes.

“L’équipe en charge du projet présentée”Résultat de recherche d'images pour "HYOGA GIF"

Le script est confié à Eugene Son, un habitué des productions Marvel (Avengers Assemble, Ultimate Spider-Man, Hulk and the Agents of SMASH), le character design à Terumi Nishii, tandis que Takashi Okazaki (Afro Samurai) sera en charge du design des armures.

La réalisation est confiée à Yoshiharu Ashino.

Au niveau visuel, le choix a été fait de la technique CGI (Computer Generated Imagery). La 3D sera donc utilisée. Un style différent de l’animé d’origine qui suscite certaines questions, notamment sur la capacité à nous immerger et le réalisme du rendu. Je ne pas convaincu par les  récents animés et films en full CGI. Je préfère lorsque l’animation mélange la 2D/3D (comme Ghost in the Shell : Innocence). J’espère que le résultat sera à la hauteur et ne viendra pas complètement dénaturer la saga.

“Un excellent moyen de célébrer les 30 ans des chevaliers du zodiaque”

Si vous ne connaissez pas cette série, c’est l’histoire des chevaliers d’Athéna qui doivent, revêtus de leurs armures, lutter contre les forces du mal.

D’apparence simpliste, cette série de Masami Kurumada est pourtant une des plus intense et des plus passionnante jamais créée. C’est à l’origine un manga publié pour la première fois en

Résultat de recherche d'images pour "seiya"

Depuis plusieurs années, la licence Saint Seiya, c’est un peu le bordel.

Depuis la fin du chapitre Hades diffusé en 2012 (plus de 20 après la sortie de ce chapitre en manga), Saint Seiya se décline  en de nombreux “spin off” : d’abord la réussite avec Lost Canvas, puis la déception avec Oméga et Soul of God. Enfin, le presque ridicule film la légende du sanctuaire (qui malgré une volonté louable de moderniser ses codes) emprunte le mauvais chemin.

Si on s’intéresse au dernier film Saint Seiya écrit par  Kurumada et sorti le 15 Février 2004 au Japon, on peut s’interroger sur la logique de la Toei, qui dispose des droits ?

Le titre de ce film Tenkai-hen Josō: Overture, qui se traduit par : Chapitre des cieux : ouverture est censé être une ouverture à un nouveau chapitre. En tant que fan de l’animé, comme beaucoup d’entre vous, j’attendais  donc simplement un chapitre Zeus ! Mais la logique à ses raisons que la passion ignore…

En parallèle encore, les mangas épisodes G et next dimension (la suite soit disant officielle) peinent à convaincre…

Pourquoi donc Netflix privilégie un remake au financement de la suite du Manga/Anime ?

D’abord, je pense par un volonté de ne pas prendre de risque, dans une logique commerciale. Améliorer l’existant pour viser un plus large public. Marcher sur les traces de Dragon ball super, qui malgré les critiques, cartonne aux US et a permis un nouvel essor de la licence dans le monde entier.

L’autre raison probable, c’est qu’il faut aller vite.  La réalisation d’un suite (même si des pistes existent comme next dimension, qu’il faudrait retravailler ou des projets de fans super intéressants)….prendrait certainement plus q’une année.

J’espère juste que Neflix ne va pas négliger l’histoire et surtout la personnalité (l’exploration des failles et des blessures) des chevaliers et du lien qui les unit, qui étaient pour moi des qualités principales de la saga.

A moyen terme, je garde l’espoir d’une véritable suite au chapitre Hades, si le succès est au rendez vous. Ce sera malheureusement sans une partie de l’âme de la saga, qu’étaient les mélodies bouleversantes de Seiji Yokoyama.

Conclusion :  Je suis plutôt enthousiaste même si j’aurai préféré une suite au chapitre Hades. Je ne doute pas du rendu et de la qualité visuel de l’animé. J’espère que la profondeur de l’animé initial et l’exploration de la personnalité des chevaliers, ne seront pas négligées au profit de l’action et des combats.

Ce remake va permettre à Netflix d’asseoir sa stratégie commerciale dans l’animation japonaise. C’est aussi un bon moyen de relancer la licence. A moins que Saintia shō ne représente le véritable renouvellement de la licence ?

Le remake des chevaliers du zodiaque annoncé par Netflix

Votre avis sur ce film ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.