Jeux Olympiques de Tokyo 2020

A coté du cinéma, je suis passionné par le sport. Tous les 4 ans, les JO d’été représentent pour moi un évènement à part.

En fait, depuis que je suis tombé sur un match de de la Dream team USA aux JO d’été à Barcelone en 1992. J’étais haut comme trois pommes, je ne comprenais pas toutes les règles du Basket mais je me souviens d’avoir été émerveillé par le spectacle et le show de Scottie Pippen, Michael Jordan, Karl Malone, John Stockton, Charles Barkley, Magic Johnson… Un état de grâce grâce auquel je me suis intéressé à d’autres sports par la suite. Maintenant, tous les 4 ans, quand vient l’été, même si je ne pars pas en vacances, je me console en me disant, “cool, au moins il y les JO” !

Les XXXII ème jeux Olympiques se dérouleront du 24 juillet au 9 août 2020 à Tokyo. Les quatrièmes JO au Japon après Tokyo en 1964, Sapporo en 1972 et Nagano en 1998.

Les XVI ème jeux paralympiques se dérouleront du 25 août au 6 septembre 2020. En 1964, les jeux de Tokyo étaient les 2ème jeux paralympiques de l’histoire.

Une extraordinaire machine à rêves qui regroupe les meilleurs athlètes venus du monde entier (une sorte de tournoi intergalactique à la Saint Seiya). Surtout, un vecteur d’émotion instantané et un révélateur de talents. Plus que tout autre évènement sportif, les jeux représentent les valeurs de dépassement de soi, de solidarité, de respect et surtout de communion avec le public.

Depuis 1992, mes souvenirs sont nombreux : Marie José Pérec et Christine Arron en reines de la piste, les Barjots et Jackson Richardson  en as de la roucoulette. L’invincible Teddy Riner, la natation française à la chasse aux records, la guêpe Laura Flessel. Les exploits de Yohan Diniz, toujours plus et Renaud Lavillenie, toujours plus haut, toujours plus fort…la liste est longue et leur point commun est qu’ils m’ont tous fait rêver (ne pas regretter de me lever très tôt pour assister en direct à leur exploit). D’ailleurs, j’ai l’impression que pour les JO, seuls les bons souvenirs restent (les échecs sont plus vite oubliés).

J’aime aussi le fait que l’on puisse découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture. Tous ces sites qui, à peine sortis de terre, entrent déjà dans l’histoire. Du 24 juillet au 6 septembre 2020, le monde aura les yeux rivés sur le Japon. Selon les prévisions, le pays va accueillir 40 millions de touristes en 2020, soit 10 millions qu’en 2018.

Dans cet article, vous l’avez compris un peu spécial, je ne parle pas de uniquement de cinéma mais sport, Japon, animé et quand même un peu cinéma 😉

J’ai essayé de faire au plus simple (il y a énormément d’informations) pour vous présenter l’évènement. Je souhaite vous donner mes impressions et partager avec vous mes attentes, les épreuves et les athlètes que l’attends le plus. N’hésitez pas à réagir dans les commentaires et me poser des questions. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

I- L’animation japonaise au service des Jeux :

Les deux mascottes des JO 2020 sont connus depuis quelques temps déjà. Je les trouve vraiment sympa (on a vu pire notamment pour les coupes du monde de foot lol). Comme dirait Brassens, elles “ont des petites gueules biens sympathiques” ces deux là.

“Miraitowa”, en bleu, signifie l’avenir et l’éternité.

“Someity”, en rose, est la mascotte des Jeux Paralympiques. Elle porte un nom qui combine une variété de cerisier japonais et l’expression anglaise « so mighty » (« si puissant »).

Jeux Olympiques de Tokyo 2020

A) Deux vidéos d’animation avec les mascottes officielles :

Deux vidéos d’animation mettant en scène les mascottes officielles viennent tout juste d’être publiées. Incroyables de créativité et d’inventivité., elles mettent en valeur les disciplines olympiques à travers les lieux emblématiques du Japon. Elles sont vraiment réussis. Le design, l’animation et la musique. Chapeau !!

Voici ces deux vidéos à regarder et à partager sans modération :

Celle qui présente les Jeux paralympiques est encore plus réussie.

B) Le court métrage du studio Ponoc (en cours de réalisation)

Le Comité international olympique (CIO) a dévoilé le 10 juin au Festival international du film d’animation d’Annecy qu’il s’associait avec le studio d’animation Ponoc en vue des Jeux Olympiques de 2020.

L’objectif est de réaliser un court-métrage d’animation mettant en exergue les valeurs olympiques « d’excellence, d’amitié et de respect » selon le fondateur du studio Ponoc, Yoshiaki Nishimura. Pour rappel, le premier film du Studio Ponoc est sorti le 21 février 2018 en France.

Ce studio a été fondé par d’anciens membres du Studio Ghibli, dont le réalisateur du film Mary et la fleur de la sorcière, Hiromasa Yonebayashi. Ancien disciple de Miyazaki notamment  pour “le Voyage de Chihiro”, il réalise en 2010 son premier film, “Arrietty, le petit monde des chapardeurs”, puis “Souvenirs de Marnie” en 2014 avant de quitter le studio Ghibli.

Je vous tiendrai informé des prochaines info sur ce court métrage.

II – Des ambassadeurs de choc et de charme :

A-Un coup d’envoi plein d’humour :

Vous souvenez vous de la diffusion de cette vidéo lors cérémonie de clôture des JO de Rio ? Elle se termine par l’apparition du premier ministre japonais, Shinzo Abe, déguisé en Super Mario. Elle met en avant, outre Mario, Pac-Man, Captain tsubasa et Doraemon. Très fan service et pleine d’humour ! J’espère que la cérémonie d’ouverture sera sur le même ton.

L’utilisation d’un personnage de jeu vidéo n’est pas le monopole du Japon. La Pologne avait joué sur son savoir-faire en la matière en offrant à Barack Obama le jeu The Witcher. Je me souviens aussi du clin d’œil au cinéma avec James bond dans son hélico pour les JO à Londres.

B-Les relais de la flamme olympique :

Elle a fait ses débuts en 2003 dans le film «Watashi no Guranpa (Mon grand-père)». Elle a aussi joué dans de nombreuses séries télévisées. Elle a aussi participé à plusieurs programmes humanitaire en Afrique.

Les autres ambassadeurs du relais de la flamme de Tokyo 2020, sont les champions Tadahiro Nomura, Aki Taguchi et le duo de comédiens Sandwichman. Ils participeront aux événements organisés par le comité d’organisation de Tokyo 2020 pour aider à accroître la reconnaissance de l’événement du relais de la flamme.

III – La liste des sites au Japon :

Résultat de recherche d'images pour "liste sites jo tokyo"

  • A Tokyo, les sites sont répartis en 2 zones :

la “zone héritage” :  Elle regroupe les sites hérités pour la plupart des Jeux de Tokyo 1964 du Yoyogi sports center(Yoyogi), du Meiji Park (Harajuku), du Komazawa Olympic Park(Setagaya) et le Nippon Budokan (Palais impérial).

la “zone de la baie” située dans la baie de Tokyo. Elle symbolise l’avenir de la ville, avec ses nouvelles infrastructures construites spécifiquement pour Tokyo 2020.

  • Plusieurs épreuves seront aussi organisées en dehors de Tokyo : Notamment :

-Enoshima : voile

-Fukushima : baseball

-Ibaraki, Miyagi et Sapporo : football

Image associée

Tous les sites seront-ils construits dans les temps ?

Le projet de stade de Kengo Kuma pour les Jeux olympiques 2020

C’est la question qui se pose avant chaque début des JO. Souvenez vous des polémiques au Brésil et en Grèce avec le cout faramineux des travaux pour terminer dans les temps.

Au Japon, les premières images des stades olympiques ont été dévoilées début juillet. On constate que la construction de ces infrastructures géantes est bien avancé donc pas de soucis de ce coté là.

En particulier, on peut voir le nouveau “stade national”, dans lequel se déroulera la cérémonie d’ouverture le 24 juillet 2020.

IV – Le calendrier et les sports présents :

Jeux Olympiques de Tokyo 2020

33 sports seront représentés au Japon.

5 sports seront présents pour la première fois  :

  • le baseball
  • le karaté
  • l’escalade sportive
  • le surf
  • le skateboard

Les temps forts du calendrier : Vous pouvez déjà les cocher dans votre agenda !

le 31 juillet 

Début des compétitions d’athlétisme

 

Le premier week end d’aout (1 et 2 aout)Finale du 100 m messieurs, Judo et simple messieurs en tennis.
Le 8 août 

 

Finales de 30 épreuves dont basketball masculin,  football masculin, gymnastique rythmique, golf féminin,  baseball, en volleyball masculin et  natation artistique par équipes.

  • Le calendrier complet des jeux olympiques :

https://tokyo2020.org/en/games/schedule/olympic/

  • Le calendrier des jeux Paralympiques :

https://tokyo2020.org/en/games/schedule/paralympic/

 

V- Le prix des billets et comment avoir des places ? :

Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Environ 70% des billets sont réservés aux résidents japonais. Le solde sera alloué aux étrangers via un système de loterie organisé par les organismes officiels qui  mandatés par le Comité Olympique.

Pour la France (et la Belgique), c’est auprès de la société Eventeam qu’il faudra regarder.

3 types de Billets identifiables par le TOCOG selon la demande :

  • Les Billets Cérémonie (les Billets de cérémonie d’ouverture et de clôture)
  • Les Billets High Demand (les Billets à forte demande, et Billets comportant des médailles)
  • Les Billets Regular Demand (les Billets à demande standard)

Il existe 5 catégories de billets : A, B, C, D, E.

Les prix varient entre 2 020 yens (15 euros) et 100 000 yens (750 euros) notamment pour les finales d’athlétisme.

https://www.eventeam.fr/tokyo2020/fr/billetterie-tokyo-2020-fr.html

VI- Ce que j’attends le plus de ces JO (dans le désordre) :

Image associée

– Equipe de France de foot. Enfin qualifiée. J’espère au moins la demi finale et voir Mpappé jouer au Japon^^

– Equipe de France de Basket (si le 5 majeur est là, avec tous les joueurs NBA, ils peuvent ou plutôt ils vont faire de grandes choses)

– Natation : le grand retour de Florent Manaudou

– Equipe de France de Hand : on s’est habitué à la médaille d’or 🙂

– Teddy RINER va-t-il être sacré sur la terre natale du Judo ?

– Madeleine Malonga pour confirmer son titre de championne du monde

– Renaud Lavillenie pour qu’il soit acclamé sur le podium par le public à Tokyo

– Je suis curieux de voir Nishikori au Tennis et surtout l’équipe du Japon au Baseball (probablement sans Koji Uehara qui a annoncé sa retraite)

– Enfin, qui pour succéder à Usain Bolt comme G.O.A.T ?

VII- Le design des médailles dévoilé :

Résultat de recherche d'images pour "medaille jo tokyo"

De bronze, d’argent et d’or (à chaque fois, je ne peux m’empêcher de penser à Saint Seiya), elles sont là, étincelantes et convoitées par les 10 000 athlètes en compétition.

Leur diamètre sera le même que celui des Jeux de Londres et de Rio avec une épaisseur de 12 mm.

Le plus intéressant, c’est leur processus de fabrication : elles sont toutes fabriquées à partir de matériaux recyclés. Entre avril 2017 et mars 2019, une immense campagne de collecte a été menée pour récupérer le maximum d’appareils électroniques. les japonais ont pu donner leurs smartphones, leurs consoles, ordinateurs dans la plupart des points de ventes NTT Docomo ainsi que dans les bureaux de poste. Cette opération a permis de collecter plus de 80 000 tonnes de déchets dont plus de 6 millions de téléphones. Tout cela a servi a fabriquer les médailles.

C’est le designer Junichi Kawanishi qui les a imaginé. Chaque médaille est taillée et polie de sorte qu’elle réfléchisse la lumière d’une multitude de manières représentant ici « la chaleur de l’amitié ». Sur le recto, on peut distinguer le jeu de lumière, sculpté sur les bords de la médaille qui comporte le logo des J.O au centre. Sur le verso, la gravure représente la divinité Niké, déesse de la victoire (que la statue d’Athéna porte dans sa main droite). Maintenant c’est certain, il y a du Saint Seiya dans ces médailles ^^

https://japoncinema.com/les-films-japonais-au-festival-de-cannes-2018/

 

Votre avis ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial