Une météorite illumine le ciel au Japon

Au Japon, dans la nuit du 29 novembre 2020 (à 1h 34 du matin, heure locale) une immense boule de feu a traversé le ciel avant d’émettre une puissante lumière puis de s’évaporer dans la nuit.

En voyant ces vidéos impressionnantes capturées par la chaîne NHK, comment ne pas penser au film “Your Name” de Makoto Shinkai. A la chute de la météorite géante sur Itomori.

Heureusement, aucun danger pour la terre. Cette petite météorite s’est désintégrée dans le ciel. Un spectacle exceptionnel, observé par quelques privilégiés, qui ont peut-être eu un peu peur quand même. Des témoins à Kyoto, Shizuoka et Okayama affirment avoir entendu un grondement en même temps que l’éclair de lumière.

La météorite a été visible dans un large périmètre, de l’Ouest au centre du Japon.

Regardez ces images qui montrent l’effet de lumières sur la plage de Shirahama dans la prefecture de Wakayama à 1H34 précise. Imaginez voir le jour, quelques instants en pleine nuit !

Comment expliquer ce phénomène naturel (un peu d’astronomie) ?

Les météorites sont des fragments d’astéroïdes ou des poussières de comètes. La majorité proviennent de petits corps du système solaire. Mais elles peuvent aussi venir de la lune ou de la planète mars.

Le phénomène observé au Japon la nuit dernière s’appelle un bolide. Contrairement aux corps plus petits baptisés étoiles filantes, le bolide reste visible plus près et plus longtemps, jusqu’à une altitude de 20 à 30 kilomètres d’altitude. Il a une taille comprise entre 1 cm et plusieurs dizaines de mètres. Les fragments du bolide parvenant intacts au sol sont des météorites.

L’explosion de lumière observée est constitué d’un disque lumineux (dû, non pas à la combustion du solide, mais à l’émission du gaz atmosphérique violemment échauffé par compression) et d’une traînée lumineuse (formée par le sillage contenant, outre l’air, des espèces chimiques créées à partir de l’objet) visible jusque dans la stratosphère (seconde couche de l’atmosphère terrestre, comprise entre la troposphère et la mésosphère.

La taille de ces fragments et le phénomène lumineux ne représentent donc aucun danger.

Combien de météorites chaque année ?

En 2018, 60 000 météorites ont été recensées par la Meteoritical Society (société américaine qui étudie les matériaux extraterrestres). Ce nombre augmente d’environ 1 500 chaque année.

En France, le plus gros impact français a été identifié en 1967 entre les villes de Rochechouart dans la Haute-Vienne et de Chassenon en Charente. Le cratère d’environ 21 km de diamètre n’est plus visible. Seulement quelques roches fracturées par l’énergie de l’impact qui a eu lieu il y a environ 214 millions d’années.

Aujourd’hui, la France est le pays qui a recueilli ces 100 dernières années, le plus grand nombre de météorites par unité de surface et de population. En février 2019, un chute de météorite a été détectée aux alentours du village de Sceautres, en Ardèche. La dernière observée date du mois de novembre 2020 à Charleville-Mézières (Ardennes).

Au Japon, l’observatoire astronomique national (allez faire un tour sur leur site :  https://www.nao.ac.jp/en )a déclaré que plusieurs météorites sont observées chaque mois dans le ciel. Mais il est très rare que les gens entendent ou voient quoi que ce soit.

En juillet, une autre météorite a été observé se déplaçant du sud-ouest au nord-est dans le ciel au-dessus de Tokyo. Des fragments ont été ensuite retrouvés dans la préfecture voisine de Chiba. A moins que ce ne soit juste que le chevalier Pégase qui s’entraine dans le coin.

Voici la vidéo de la météorite trouvée en juillet 2020 au Japon :

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial