Les films japonais à voir au cinéma en 2020

Voici la présentation des films (longs métrages) à découvrir en 2020 au cinéma. J’enrichirai cet article tout au long de l’année.

 

1) “First Love” de Takashi Miike (1er janvier 2020)

Les films japonais à voir au cinéma en 2020

Le film : Une nuit, à Tokyo. Leo, un jeune boxeur, rencontre Monica, une callgirl impliquée dans un trafic de drogue. Toute la nuit, un policier corrompu, un yakuza, son ennemi juré et une tueuse envoyée par les triades chinoises, vont les traquer à travers la ville.

La bande annonce

 

2) “DANS UN JARDIN QU’ON DIRAIT ÉTERNEL” de Tatsushi Omori (1 avril 2020)

Les films japonais à voir au cinéma en 2020

Le film : Noriko et Michiko viennent de terminer leurs études. En attendant de savoir à quoi consacrer leur vie, elles sont poussées par leurs parents vers l’art ancestral de la cérémonie du thé. Dans une petite maison traditionnelle de Yokohama, Noriko, d’abord réticente, se laisse peu à peu guider par les gestes de Madame Takeda, son exigeante professeure. Elle découvre à travers ce rituel la saveur de l’instant présent, et prend conscience du temps précieux qui s’écoule au rythme des saisons… Michiko, quant à elle, a décidé suivre un tout autre chemin.

La bande annonce :

 

3) “L’infirmière” de Koji Fukada (Juin 2020)

Résultat de recherche d'images pour "l'infirmiere fukoda"

L’histoire : Une infirmière à domicile se retrouve suspectée de complicité après des violences commises sur la plus jeune fille de la famille où elle officie. En retraçant la chaîne des événements, une question émerge : est-elle vraiment coupable ?

La bande annonce :

 

4) “L’homme qui venait de la mer” de Koji Fukada (Juillet 2020)

Les films japonais à voir au cinéma en 2019

L’histoire : Une ville indonésienne, située en bord de mer, a été détruite par la guerre et un tsunami. Un homme est retrouvé sur la côte par Atsuko et son fils, alors qu’ils tentent de reconstruire ce qui a été abimé. Bientôt, on découvre que cet homme, qui souffre d’amnésie, est connecté à de nombreux cas miraculeux…

La bande annonce :

5) “Shell and Joint” de Isamu Hirabayashi (2020 au Japon)

Résultat de recherche d'images pour "shell et joint"

Le film : Nitobe et Sakamoto sont amis depuis l’enfance et maintenant ils travaillent ensemble à la réception d’un « capsule hotel ». Nitobe s’intéresse aux crustacés et à la philosophie, tandis que Sakamoto ne pense qu’au suicide. Il y a plusieurs clients dans l’hôtel capsule, dont une mère finlandaise qui a perdu son enfant, une femme fugitive et un chercheur qui étudie les daphnies. Leurs vies sont comme les chambres de l’hôtel – elles existent côte à côte, mais elles ne se croisent jamais.

La bande annonce :

 

6) “Wife of a spy» de Kiyoshi Kurosawa (2020)

Résultat de recherche d'images pour "wife of the spy"

L’histoire : Dans le Japon impérial à l’aube de la Seconde Guerre mondiale. Le parcours d’un petit notable de Kobe qui, suite à un déplacement professionnel en Mandchourie, revient totalement transformé auprès de sa femme.

 

7) “Howling Village” de Takashi Shimizu (7 février 2020 au Japon)

Résultat de recherche d'images pour "howling village shimizu"

L’histoire : L’histoire prend place dans un village déserté du nom d’Inunaki, berceau de bien des histoires terrifiantes… Kanae, une jeune psychologue, s’y rend avec son frère aîné Yuma et la compagne de ce dernier. Elle se retrouve alors impliquée dans une étrange et inquiétante affaire.

La bande annonce :

8) Labyrinth of Cinema » de Nobuhiko Obayashi (2020 au Japon)

Résultat de recherche d'images pour "labyrinth of cinema"

Le film : un groupe de jeunes gens parvient, lorsqu’il se trouve dans un certain cinéma et à son heure de fermeture, à voyager dans le temps. Ils sont propulsés dans le Japon féodal ou à Hiroshima lors du bombardement…

La bande annonce :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial